Exercice d’évacuation réelle

Objectif de la formation : Répondre aux dispositions légales – Vérifier le bon déroulement d’une évacuation en cas de sinistre

Public visé : Tout le Personnel et intervenant extérieur.

Méthode pédagogique : Les enseignements pratiques et les mises en situations d’évaluation des stagiaires représentent 100% du temps de formation

Accessibilité : Cette formation est accessible aux personnes en situation de handicap sous certaines conditions (nous consulter)

Prérequis :  Aucun

Type d’action : Formation à la sécurité dépendant de l’article L4141-4 du code du travail
Codes de formation : l’article L4141-4 du code du travail
Formacode : 42872 – Sécurité incendie
NSF : 344 – Sécurité des biens et des personnes, police, surveillance (y compris hygiène, sécurité)
Prévention : Incendie : Articles R4227-28, R4227-38 et 39, et R4141-17 du code du travail.
Formation à la sécurité : Articles L4141-2, R4141-3 et R4141-13 du code du travail
Recommandation : Règle APSAD R6

Durée : 2 à 3 heures selon l’établissement (100% pratique)

Périodicité : Exercices semestriels imposés par le code du travail

Nombre de participants par groupe : l’ensemble des salariés et personnel extérieur présent dans l’entreprise.

Moyens d’encadrement : Organisme de formation déclaré à la DIRECCTE disposant d’un Service Relations Clients, Administratif, et d’une équipe de formateurs.

Moyens pédagogiques : Formateurs en prévention des risques professionnels.

Installations en intra site : Présence obligatoire de la personne en charge de réarmer le SSI (Système de Sécurité Incendie)

Moyens techniques : Equipements à mettre à disposition par l’entreprise : – Consignes de sécurité de l’établissement – plans de l’immeuble (si possible)

Moyens d’évaluation : Le formateur Débriefe avec les Chargés d’évacuation, les points positifs et négatifs observés pendant l’exercice. Une attestation de fin de formation est remise au stagiaire à l’issue de la formation, avec un compte rendu écrit de l’exercice.

Déroulement de l’exercice
L’évacuation est sous la responsabilité du chef d’établissement ou de son représentant.
2 auditeurs interviennent pour observer le bon déroulement.
Il est conseillé de réaliser un exercice d’évacuation avec de la fumée diffusée au moyen d’un générateur cette fumée est non toxique, ne laisse pas d’odeur ni de dépôt.
AVANT
– Programmer une date et une heure.
– Pour le bon déroulement de l’intervention (effet de surprise) il est conseillé que seules quelques personnes soient dans la confidence.
– Choisir un scénario d’exercice et le localiser, exemple : « feu de local technique au 1er étage »
– Important : s’assurer de posséder les clés de réarmement des déclencheurs manuels (DM boîtiers rouges) et/ou les notices et codes d’accès éventuels du système de sécurité incendie.
– Possibilité d’inviter les Sapeurs Pompiers locaux.
HEURE H-1
Réunion préparatoire, auditeurs/entreprise (Briefing)
– Il est conseillé d’informer les Sapeurs Pompiers, juste avant de début de l’exercice.
– Repérage du SSI, DM déclencheurs manuel d’alarme ou DAI détection incendie.
– Repérage des issues de secours sur plan ou visite de site.
– Repérage des points de rassemblement.
– Choix du déclenchement de l’alarme :
– Le premier témoin du sinistre.
ou
– Un auditeur.
ou
– Une DAI.
– Distribution des missions.
– Évaluation des risques et difficultés éventuelles et solutions adoptées.

RISQUES/DIFFICULTES ÉVITEMENTS
Risque de panique de personne sensible. Informer les personnes susceptibles de rencontrer ce problème.
Risque de panique en établissement recevant du public ERP. Si le site reçoit du public, il est préférable d’enfumer un local hors présence de celui-ci, afin d’éviter la panique.
Chute. La prévention est liée aux risques quotidiens définit par le document unique de l’établissement évacué.
Accident voie publique, dans le cas de sortie sur rue. Prévoir du personnel avec des gilets jaunes, dans l’éventualité de stopper la circulation de la rue si besoin ou/et de canaliser le flux des occupants évacués.
Arrêt de production entraînant des disfonctionnements sur des machines laissées à l’abandon le temps de l’exercice Prévoir un protocole d’arrêt de production si besoin.
Danger des fumées artificielles. Bien que non toxique, elles peuvent provoquer des gènes en cas d’exposition prolongée. La densité et l’exposition aux fumées artificielles sera contrôlées par un auditeur. – Risque de chute par visibilité réduite ou nul : les parties enfumées seront inspectées au préalable et ne devront pas comportées de dangers particuliers. Dénivellations non protégées, fausses marches…
Coupure des fluides. Pour l’exercice interdire la coupure des fluides.
Évacuation des personnes à mobilités réduites Prévoir leur évacuation.

Préparation
– Mise en place de la fumée.
– Préparation des victimes, si option choisie.
HEURE H
Missions des auditeurs :
– La sortie des personnes.
– Les réactions face à la fumée.
– L’utilisation des ascenseurs.
– L’utilisation des issues de secours
– L’intervention des guides file et serres file
– Le rassemblement.
– Le comptage des occupants.
– Le fonctionnement de l’alarme.
– Anomalies éventuelles observées.
APRES
– Réunion avec la direction et tout ou partie du personnel. Bilan points positifs / négatifs (débriefing)
– Rappel des consignes de sécurité et N° d’alerte des secours. – Compte rendu d’exercice.

Programme mis à jour juillet 2020